A propos de Abake Assongba

A propos de Abake Assongba

Qui est Abake Assongba?

Citoyenne du monde, c’est en tant que telle qu’elle veut être considérée. Une femme qui ne veut pas être reliée à un point de départ et  qui veut aller partout.  Si l’on force les choses elle finit par lâcher  sans plus de détails qu’elle vient de l’Afrique de l’ouest.  Ainée d’une famille de 5 enfants Abake Assongba a 01 sœur  et 03 frères. Passionnée de musique country et de tennis, elle se prononce difficilement sur son père. Le départ de ce dernier de la terre des vivants n’est pas la raison.  Elle  justifie son attitude par l’absence de son père à ses côtés pendant son jeune âge parce que occupé à travailler.  Celle dont elle ne se lasse pas de parler c’est sa mère. Abake Assongba ou Abake DeRosa considère sa génitrice comme un exemple. Sourire aux lèvres elle confie avec une grande joie les instants passés à ses côtés comme celui où elle l’accompagnait au marché vendre ses articles. Commerçante elle l’a été et l’a appris aux côtés de sa maman.

Si elle est aujourd’hui connue pour sa tempérance il est important de préciser que cela n’a pas toujours été le cas. Elle s’amuse à dire qu’a une époque elle fut une petite fille turbulente.  Le temps et l’âge rendent mâture certaines personnes, et Abake Assongba a été piqué par le virus.  La petite fille touche à tout qui a du mal à rester en place  s’est assagit. En grandissant elle est devenue plus studieuse jusqu’à finir ses études…..

D’où vient l’attribution du nom Abake DeRosa ?

Notre citoyenne du monde dans l’envie de découvrir et à la quête d’un mieux-être s’est laissée transporter par la vague de l’exploration jusqu’aux Etats Unis. En Amérique lors d’une conférence elle fait la connaissance de celui qui deviendra son époux et qui la fera devenir Abake DeRosa.

Quelles sont les aspirations de Abake Assongba ?

La terre américaine l’a aidé à s’accomplir, tant au niveau professionnel que personnel.  La jeune fille  Abake Assongba désormais épouse et mère fini par réaliser que sa plus grande réalisation ce sont ceux qu’elle a fait et vu naître. Amusez-vous à lui demander pourquoi. Elle vous répondra avec un air un peu enjoué qu’il faut tout simplement être parent pour le savoir.

Et c’est de ses trésors qu’est venue l’idée de Abake’s Foundation qu’elle  dirige aujourd’hui. Remontant à la genèse de la fondation elle raconte qu’un jour chez elle voulant donner à manger à un de ses bout d’chou, il y’a eu comme un flash. Pendant un instant ses pensées se sont tournées vers les enfants qui avaient besoin de se nourrir mais dont les parents quand bien même présents n’arrivaient pas à subvenir à ce besoin fondamental pour tout être humain. Petit à petit l’idée a murit et a donné naissance à Abake’s Fondation qui a aujourd’hui une dizaine d’année. Abake DeRosa fait partie de celles et ceux qui croient que le changement est possible et que l’extraordinaire peut encore être fait. Abake » signifie « Enfant à chérir » dans une langue régionale ouest-africaine. Les enfants,  elle le sait,  sont l’avenir. Eduqués, instruits, soignés, nourris accompagnés le monde les aura  donné l’essentiel pour que se produise l’extraordinaire. Abake DeRosa ne compte pas rester de marbre devant cet appel.  Avec l’aide de sa  fondation elle ne va pas que chérir les enfants. Ses différentes  réalisations antérieures et projets futurs vous donneront un aperçu de son ambition pour l’Afrique.